Nos Libertés est un webmag
libre et sans contraintes,
ouvert aux participations !


Image default

Une perte d’emploi soudaine entraîne sans doute des difficultés financières. Heureusement, chaque travailleur qui devient chômeur bénéficie d’une assurance chômage. Ce qui concerne les employés du secteur privé ayant signé un contrat de travail. Découvrez des informations intéressantes sur l’allocation chômage

Les conditions d’obtention de l’allocation chômage

Depuis l’année 1958, un système d’indemnisation est au rendez-vous pour les salariés qui deviennent chômeurs. Il s’agit d’une protection sociale des travailleurs. Plus précisément, l’employeur souscrit ses personnels à une assurance chômage, lors de la déclaration du salarié après le contrat de travail.

Il existe toutefois des conditions d’éligibilité pour obtenir cette indemnisation :

  • Le travailleur a été confirmé dans son poste depuis 6 mois au minimum ;
  • Il doit présenter des pièces justifiant la perte involontaire de son emploi. Ce qui signifie que la perte du travail suite à des fautes professionnelles ne seront pas traités ;
  • Il ne devrait pas être bénéficiaire d’une retraite anticipée ;
  • Il habite en France et présente une bonne aptitude physique.

Alors que vous envisagez d’effectuer une demande d’allocation chômage, il convient de souscrire au Pôle emploi dans les 12 mois après la perte du travail. Vous avez intérêt à faire preuve de recherche active d’un autre emploi. Sachant que même après la perte de votre travail, vous pouvez continuer à utiliser votre Compte Personnel de Formation (CPF) pour bénéficier des formations. Des nouvelles connaissances pourraient vous accompagner à la reconversion professionnelle. Ce qui ne vous empêche pas d’optimiser votre savoir-faire sur un métier qui vous tient à cœur.

Il est bon de savoir que pour les travailleurs de 55 ans et plus, il est possible de percevoir une allocation chômage pendant 3 ans.

allocation chômage

Bien calculer son indemnisation en cas de chômage

Évidemment, recevoir l’équivalent de son salaire mensuel s’avère impossible après la perte d’emploi. Vous ne percevrez pas plus de 75% de votre taux journalier. Il est toutefois possible d’avoir une idée sur la somme à percevoir. Sachez que pour un emploi à plein temps, l’indemnisation est de 29,56 € jusqu’à 256,96 € brut par jour.

Depuis le mois d’octobre 2021, votre allocation de chômage est calculée en fonction de votre salaire perçu dans les 24 mois qui précédent la perte de l’emploi. Si vous avez perçu une grosse somme, vous ne risquez pas d’être déçue par votre indemnisation.

Le Pôle Emploi considère le salaire journalier du chômeur, puis applique deux formules : 40,4% du taux journalier + 12,12 € et simplement 57% du taux journalier. Lorsque le résultat est moins de l’allocation minimale de 29,56 €, ce dernier montant est considéré. Par contre, lorsque le résultat dépasse de l’indemnité minimale, le chômeur doit verser une participation pour sa retraite.

Pour un salarié ayant reçu un salaire de 1 500 € par mois, soit de 50 € par jour, les deux formules donnent respectivement 28,50 € et 32,25 €. Comme le premier résultat est inférieur à l’allocation minimale, le second tarif est retenu. 3% devrait être versé pour la retraite complémentaire, l’allocation est de 30,75 € par jour, soit 922,50 € par mois.

A lire aussi

Les questions éthiques dans l’éducation que nous ne pouvons pas nous permettre d’ignorer

19 emplois qui vous permettent de travailler à distance de n’importe où dans le monde

Abigail Bellemaure

Comment reprendre votre emploi du temps comme un patron

Alice Bélland Muller

Ce nouveau format de formation qui rassemble les cours en présentiel et e-learning

Emmy Auclaire

Laissez un commentaire