Nos Libertés est un webmag
libre et sans contraintes,
ouvert aux participations !


Image default

L’éducation est une quête inédite et transmettre l’éducation l’est encore plus. Cependant, il y a certaines questions éthiques dans l’éducation qui doivent être gardées à l’esprit et réfléchies de temps en temps pour évaluer la valeur réelle qui est ajoutée à la société par le biais des médias de l’éducation.

L’éducation est simplement l’âme d’une société lorsqu’elle passe d’une génération à l’autre.
G. K. Chesterton.

En effet, l’éducation est un processus continu. Nous sommes toujours en train de la recevoir et de la transmettre, d’y ajouter quelque chose au cours du processus, parfois même d’en retirer certaines choses, impertinentes de temps en temps, tout en la transmettant plus loin. Cependant, l’industrie de l’éducation est une industrie sérieuse, qui nécessite une éthique et des valeurs bien définies, bien encadrées dans des contours juridiques visibles pour réglementer son échange et sa distribution. Jetons un bref coup d’œil à certaines des questions d’éthique les plus courantes dans l’éducation.

Liste des questions d’éthique dans l’éducation

Voici quelques-unes des préoccupations morales, juridiques et éthiques les plus courantes dans le domaine de l’éducation auxquelles sont le plus souvent confrontés les donneurs et les receveurs d’éducation, ainsi que les instituts d’éducation, leur gestion et, parfois, les parents et les tuteurs des élèves.

Ressources éducatives en matière d’éducation spécialisée

L’adoption de la loi sur l’éducation pour tous les enfants handicapés en 1975 par le gouvernement a marqué le premier jalon de l’éducation spéciale des enfants handicapés. Avant cette loi, les enfants handicapés n’avaient pas d’autre recours que de fréquenter des écoles publiques générales et des programmes d’études qui n’étaient pas appropriés compte tenu de leurs besoins particuliers.

La loi sur l’éducation pour tous les enfants handicapés a été adoptée en 1975 par le gouvernement.

Après cette loi, des fonds ont été donnés aux États pour le développement de programmes éducatifs pour les enfants handicapés et la loi de 1975 sur l’éducation pour tous les enfants handicapés a mis à la disposition de tous les enfants handicapés âgés de 3 ans à 21 ans le droit à une éducation publique gratuite et appropriée (FAPE).

Choix de l’enseignant

L’éternelle dispute entre un directeur d’école et les parents concernant le choix de l’enseignant auquel l’enfant en question devrait être affecté l’année suivante est l’un des principaux problèmes moraux de l’éducation. Il y a deux issues très prévisibles à ce débat – soit le principal se résigne malaisément à la logique des parents, soit le premier se soustrait à la demande des seconds en faisant une déclaration générale disant qu’il n’est pas dans la politique de l’école d’honorer l’opinion des parents en ce qui concerne le choix du corps enseignant.

questions éthiques education

Les uniformes scolaires : faut-il les rendre obligatoires ?

Comme c’est le cas pour toute controverse, celle-ci a également deux côtés. Les arguments en faveur de l’imposition d’uniformes observent ce que l’absence d’un code vestimentaire uniforme a fait aux campus scolaires dans tout le pays – piercings impudiques, tenues provocantes ou trop décontractées, couleurs et styles de cheveux scandaleux, etc. Voilà les vraies raisons de l’immense influence de la société sur l’éducation. Les défenseurs de l’imposition d’un uniforme scolaire affirment que l’habillement n’a aucun effet, quel qu’il soit, sur l’éducation et que ce que l’on porte à l’école n’a aucune incidence sur ce qui y est enseigné.

En outre, affirment ces derniers, il n’est pas nécessaire que tous les élèves puissent s’offrir un uniforme – seraient-ils privés d’éducation par manque d’uniforme ? Une voie médiane heureuse entre ces deux débats sur l’uniforme scolaire pourrait être d’enrôler un code vestimentaire strict, énumérant ce qu’il ne faut PAS porter à l’école, dont le non-respect inviterait à une amende ou une suspension. C’est mieux que d’imposer une obligation complète d’uniformes scolaires dans les écoles publiques ou de tenir une position beaucoup trop libérale sur ce qu’il faut porter à l’école.

Les problèmes de discipline

Pour résumer, il s’agit de la sempiternelle politique de tolérance zéro contre la politique du « give-em-another chance ». Les deux politiques devraient fonctionner côte à côte dans tous les instituts éducatifs ou autres. Les politiques de tolérance zéro devraient être imposés aux actions disciplinaires agressives et antisociales et comportementales, telles que l’intimidation et le port d’armes à feu dans les instituts.

Les politiques de seconde chance peuvent être utilisés pour encourager de meilleurs résultats scolaires et inculquer l’habitude d’essayer plus fort la prochaine fois. Les opportunités, cependant, ne devraient pas rester illimitées pour le même défaut par le même individu. Donner des deuxièmes chances ne se traduit pas par une attitude consistant à épargner l’enfant et à le gâcher !

S’attaquer à la diversité

Avec des étudiants d’origines sociales et ethniques diverses qui cherchent à être admis dans les écoles aujourd’hui, la question de savoir s’il faut ou non aborder la diversité pose une sérieuse question. L’inégalité raciale et les différences ethniques sont un problème dans les écoles publiques depuis leur création. La première étape pour aborder la diversité dans les écoles devrait provenir du programme d’études lui-même.

L’implication de différents sports ethniques et de festivals multiculturels dans les écoles marquerait le début d’une tentative de combiner des étudiants d’origines diverses dans un lien d’unité institutionnelle. En outre, l’inclusion d’annales historiques marquantes issues de différentes ethnies dans le cadre d’une étude collective de l’histoire du monde encouragerait les élèves à se familiariser avec les différences raciales, culturelles et ethniques des uns et des autres.

La notation des élèves est un élément essentiel de l’enseignement.

Notation – Relier les paramètres à l’objectif

Que reflètent les notes ? Plutôt, que devraient refléter les notes ? Devraient-elles se contenter de couvrir les aspects académiques ? Et encore, qu’est-ce que, dans les académiques, elles devraient refléter ? Les notes devraient-elles être considérées pour évaluer les capacités d’apprentissage, les prouesses de saisie de l’information, la discipline dans le respect des délais académiques ou tout cela à la fois ? Puis encore, l’échec d’un élève à respecter ces normes doit-il être considéré comme un laxisme de sa part ou doit-il être mis sur le compte de l’incompétence de l’enseignant ?

La participation en classe doit-elle être prise en compte dans la notation globale ? Si oui, alors cela ne tuerait-il pas l’idée de respecter l’individualité des élèves plus timides ou plus silencieux qui peuvent être aussi bons (voire meilleurs) dans les études que leurs homologues plus extravertis ? Une normalisation impartiale du système de notation nécessiterait un examen minutieux de tous les angles de ces interrogations et dilemmes pour arriver à une conclusion objective qui ne laisse aucune place à l’ambiguïté.

En dehors des questions éthiques susmentionnées dans l’éducation, il existe d’autres questions dignes d’intérêt – l’évaluation des enseignants, l’éducation sexuelle, l’éducation aux valeurs, le suivi et les tests aléatoires de dépistage de drogues dans les campus – qui prévalent entourées de controverses. Chacune de ces questions nécessite un examen minutieux et une compréhension profonde, mais même dans ce cas, il y aurait toujours ce facteur « dépend de la situation » qui déciderait de quel côté repose le verdict.

A lire aussi

Reconversion professionnelle d’un militaire, ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Alice Bélland Muller

19 emplois qui vous permettent de travailler à distance de n’importe où dans le monde

Abigail Bellemaure

Les vraies raisons de l’immense influence de la société sur l’éducation

Abigail Bellemaure

Conseils simples pour rédiger une autobiographie

Abigail Bellemaure

Laissez un commentaire