Nos Libertés est un webmag
libre et sans contraintes,
ouvert aux participations !


Image default

Prana est notre force vitale. L’Ayurveda conseille de protéger le prana car il conduit finalement à la qualité de vie et à la longévité.

Chyawanprash est un ancien rasayana qui peut aider à reconstituer et restaurer le prana. Les points suivants expliquent comment.

Chyawanprash est rempli de force vitale

Selon l’Ayurveda, les aliments sont porteurs de force vitale. Lorsque nous mangeons, nous extrayons, traitons et absorbons l’énergie vitale.

L’énergie vitale contenue dans les aliments est un élément essentiel de notre vie.

L’énergie vitale contenue dans les aliments provient de la qualité des ingrédients, mais aussi de la façon dont l’aliment est né. Par conséquent, les aliments frais et biologiques qui sont cultivés avec intégrité possèdent une plus grande force vitale.

Il délivre un engagement inébranlable envers l’ensemble de l’écosystème diététique. Les produits sont 100 % naturels et proviennent de manière durable de fermes et de villages de tout l’Inde. Toutes les pratiques sont conçues pour soutenir et nourrir l’ensemble de notre environnement, du sol où les ingrédients sont récoltés aux membres des villages avec lesquels nous travaillons, en passant par les esprits et les corps de notre communauté mondiale. Inspiré de l’ancien système védique, chaque ingrédient est récolté au fil des saisons, traité de manière minimale et utilisé avec intention. Le résultat est une alimentation vivante remplie de vibrations élevées et de force de vie.

Chyawanprash assure la disponibilité du Prana aux tissus du corps

En plus de posséder des niveaux élevés de force vitale, le Chyawanprash contient des ingrédients qui aident à l’absorption du prana dans les niveaux les plus profonds des dhatus (tissus). Plus précisément, l’amalaki (ou baie d’amla) et son extrait infus le prana dans tous les dhatus tandis que le ghee, le miel brut et l’huile de sésame fonctionnent comme des anupans (substances porteuses) pour assurer l’absorption et la livraison aux couches les plus profondes.

Chyawanprash Aide à la détoxification pour l’absorption et la circulation du prana

Le Chyawanprash contient également de nombreux ingrédients qui facilitent la détoxification dans le corps. La désintoxication est essentielle pour que le prana circule librement dans le corps. En effet, l’accumulation d’ama (toxines) empêche l’absorption du prana et bloque les voies énergétiques.

Les ingrédients spécifiques du Chyawanprash qui aident les organes de détoxification (par exemple, le foie, la rate, les poumons, les reins et la peau) comprennent la pomme d’or, le basilic sacré, le gingembre, le zédoaire, le margousier, l’herbe à noix, la réglisse, le raisin et le jaggery.

En outre, le poivre long et l’arbre de malabar servent à amalgamer le prana dans la respiration.

reconstituer le prana

Chyawanprash est un puissant Rasayana

Rasayana est un mot sanskrit qui se traduit par « voie de l’essence ». Il est souvent défini comme la science de la promotion de la longévité. L’Ayurveda reconnaît qu’en vieillissant, la structure et la fonction des tissus se détériorent en raison d’une baisse du quotient Pranik. Les Rasayanas facilitent le rajeunissement des tissus en les nourrissant avec des nutriments Pranik. Cela permet de ralentir le processus de vieillissement.

Considéré comme le « premier et principal rasayana », le Chyawanprash contient un niveau élevé de nutriments Pranik, que l’on retrouve dans l’ashwagandha (et son extrait), le shatavari, le bacopa, l’arjuna, les graines de lotus, le tinospora, le myrobalan chebulique, le tribulus, le boerhavia, le phyllanthus et le leptadenia. Les ingrédients du Chyawanprash qui fournissent la nourriture Pranik aux organes des sens comprennent la cannelle, le safran, la cardamome et le mesua.

Le pouvoir du « Prash »

Enfin, le « prash » en sanskrit fait référence au concept de consommation de nourriture avec art ou intentionnellement. Le Chyawanprash est destiné à être consommé en pleine conscience. Cela se traduit par une expérience méditative qui alimente la restauration du prana.

-. Pour reconstituer le prana en utilisant le Chyawanprash, consommez lentement 1 à 2 cuillères à café pendant au moins 2 semaines (mais idéalement 40 jours) entre 4 heures du matin et le lever du soleil, avant ou après le yoga, la méditation ou le pranayama.

A lire aussi

Exercices d’épaules pour la physiothérapie

Abigail Bellemaure

Comment gérer le retrait de la Vicodine

Abigail Bellemaure

Huile de CBD : comment l’utiliser ?

Alice Bélland Muller

Comment l’hémophilie est-elle héritée ?

Laissez un commentaire