Catégories
Santé > Médecine > Paramédical > Hygiène

Engourdissement des bras pendant le sommeil : pourquoi ?

Généralement, les épisodes d’engourdissement du bras pendant le sommeil peuvent aller et venir. Cependant, des occurrences fréquentes de ce problème peuvent indiquer certains problèmes sous-jacents du système nerveux du corps.

La sensation d’engourdissement des bras pendant le sommeil peut être accompagnée d’autres symptômes tels qu’une sensation de brûlure, une faiblesse, des picotements et une douleur vive. Si l’engourdissement survient soudainement et s’accompagne d’une paralysie, d’une confusion, de vertiges, d’une difficulté à parler ou d’un mal de tête sévère, alors une aide médicale devient une nécessité.

Causes de l’engourdissement du bras pendant le sommeil

# Le plus souvent, dormir avec le bras sous le corps, ou dormir avec le bras sous la tête peut provoquer l’engourdissement du bras. Même le port de bretelles pendant une période prolongée peut provoquer un engourdissement. Toutes ces activités perturbent l’irrigation sanguine du bras, ce qui entraîne une douleur et un engourdissement de la zone. Ces symptômes disparaissent toutefois d’eux-mêmes lorsque le bras est maintenu dans une position normale. Les piqûres d’insectes, les morsures d’animaux ou la toxicité des fruits de mer pourraient également être à l’origine d’un tel engourdissement.

# En dehors de ceux-ci, il existe plusieurs conditions médicales qui peuvent causer la même chose. Les conditions courantes comprennent :

  • Des températures basses
  • Alcoolisme
  • Crises d’épilepsie
  • Syndrome du tunnel carpien
  • Syndrome du disque cervical
  • Diabète de type 2
  • VIH/SIDA
  • Maladie de Raynaud
  • Accident ischémique transitoire
  • Déficience en vitamine B-12 dans l’alimentation
  • Les lésions de la moelle épinière

Une affection connue sous le nom d’amylose (trouble qui se traduit par le dépôt d’amyloïde dans les organes ou les tissus) et une lésion du plexus brachial sont également responsables de l’engourdissement des bras pendant le sommeil. Des affections telles que la spondylose cervicale, une blessure au cou, une hernie discale, une hypertrophie des vaisseaux sanguins, des tumeurs, une fracture de l’omoplate, des kystes ganglionnaires, la maladie de Lyme, la sclérose en plaques, le syndrome de Sjögren, la syphilis et la vascularite font également partie de la liste des causes. Parfois, les mains engourdies pendant le sommeil peuvent aussi être le résultat d’un effet secondaire des médicaments de chimiothérapie ou de la radiothérapie.

Chez le docteur

Traitement

Il faut se rendre chez un médecin ou aux urgences si l’on est incapable de bouger ses membres ou si l’on a perdu le contrôle de sa vessie. Même des symptômes tels qu’un changement de vision, une difficulté à marcher ou des troubles de l’élocution, exigent une aide médicale immédiate.

Le traitement porte sur l’identification de l’origine de la maladie et de son traitement.

Le traitement consiste à identifier les causes sous-jacentes et à prendre les mesures appropriées pour y remédier. Par exemple, pour certaines causes sous-jacentes comme le syndrome du canal carpien, quelques exercices pour les bras seraient recommandés. Il est important que vous informiez votre médecin de vos antécédents médicaux. Les procédures de traitement peuvent inclure l’utilisation de médicaments antirhumatismaux non stéroïdiens et le repos. Il peut également être recommandé à certains patients de suivre une thérapie physique. Celle-ci aide à renforcer les muscles des bras et à améliorer l’amplitude des mouvements.

Il est recommandé de suivre une thérapie physique.

Il est conseillé d’éviter de garder le bras au-dessus du dossier de la chaise. Faire cela recèle le risque de blessure permanente du plexus brachial. De même, essayez de ne pas dormir avec les mains sous la tête ou en plaçant les bras sous l’estomac. Cette position de sommeil, comme nous l’avons déjà mentionné, est l’une des causes courantes de l’engourdissement des bras pendant le sommeil. Pendant votre convalescence, évitez de travailler avec des tournevis mécaniques. Lorsque vous travaillez à l’ordinateur, ne posez pas vos coudes sur le bureau pendant une période prolongée. Et comme dernière mesure d’autosoins, faites usage de gants chauds par basses températures.

Disclaimer: Cet article est destiné à éduquer le lecteur et ne doit pas être considéré comme un substitut à un avis médical d’expert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *