Nos Libertés est un webmag
libre et sans contraintes,
ouvert aux participations !


Image default

L’absence d’insonorisation dans les anciens bâtiments pose visiblement des difficultés à de nombreux propriétaires et locataires

Au cours des deux dernières années, j’ai peaufiné la méthode que j’ai initialement décrite dans l’article sur l’insonorisation des murs et des plafonds. Ainsi, je souhaite partager la manière dont j’ai abordé récemment les travaux d’insonorisation dans un appartement en sous-sol d’un immeuble.

Démolir intégralement le mur ou le plafond existant

Dans le cadre des rénovations de l’appartement, j’ai entrepris de dégager entièrement le plafond, couvrant une superficie d’environ 1000 pieds carrés. Au cours de ce processus, j’ai mis au jour une mince couche de carton, apparemment destinée à servir d’insonorisation à l’époque. Cependant, il est devenu évident que cette méthode n’était pas efficace du tout. La découverte de ce matériau défectueux a renforcé ma détermination à mettre en œuvre une solution plus performante pour assurer une insonorisation adéquate. Cette expérience m’a incité à explorer des alternatives plus modernes et efficaces afin de garantir une isolation phonique optimale dans cet espace de vie de 1000 pieds carrés, offrant ainsi une amélioration significative de la qualité de vie.

Installation de la laine insonorisante de couleur verte

Lors de la dépose complète du plafond, mon entrepreneur avait initialement envisagé l’application d’une couche de laine rose d’une épaisseur de 6 pouces. Cependant, j’ai exprimé mes réserves, soulignant que le pouvoir insonorisant de cette laine était nettement inférieur, voire inexistant. Après avoir effectué des vérifications auprès de ses fournisseurs, il a confirmé mon point de vue, reconnaissant que cette option ne répondait pas aux exigences nécessaires en matière d’insonorisation. Nous avons donc opté ensemble pour une alternative plus performante, tenant compte de l’efficacité acoustique essentielle pour garantir un environnement sonore amélioré dans l’appartement.

Dans les ouvrages et sur les sites dédiés aux techniques d’insonorisation, la recommandation générale consiste à appliquer une seule couche de laine Roxul d’une épaisseur de 4 pouces. Cependant, dans ma situation, j’ai choisi d’opter pour une approche différente en utilisant deux épaisseurs de laine. La seconde couche a été installée de manière décalée afin d’éviter tout alignement des joints entre les morceaux de laine. Cette stratégie, bien que doublant évidemment les coûts liés à l’achat de la laine, a été privilégiée pour renforcer l’efficacité de l’insonorisation, créant ainsi un environnement acoustique optimal dans l’appartement.

A lire aussi :   À quoi correspond un appartement T2 ?

scellant acoustique

Installation des panneaux d’insonorisation (Sonopan)

L’ajout de cette couche supplémentaire vise à maximiser l’absorption des bruits, renforçant ainsi l’efficacité globale du dispositif d’insonorisation. Il est crucial de ne pas négliger l’application d’un scellant acoustique entre les joints des panneaux pour éliminer tout risque de « fuites » sonores indésirables. Bien que cette tâche puisse être quelque peu exigeante, elle demeure essentielle pour garantir un résultat optimal. Investir autant d’argent dans le projet incite à effectuer chaque étape avec précision et minutie, assurant ainsi que le travail soit effectué de manière exhaustive et professionnelle, offrant une insonorisation à la hauteur des attentes.

Mise en place de barres résilientes

Essentielles dans le processus d’insonorisation, les barres résilientes constituent une étape clé. Leur fonction est de générer un espace d’air entre la structure existante et la couche de gypse fraîchement installée, réduisant ainsi la transmission des bruits à travers la structure en bois et les diverses couches de laine et de Sonopan. Cette technique stratégique permet d’atténuer considérablement les nuisances sonores, assurant une isolation phonique plus efficace. Il est crucial de souligner que ces étapes jouent un rôle fondamental dans la création d’un environnement acoustique optimal, justifiant ainsi l’investissement de temps et d’efforts pour mener à bien chaque aspect du projet d’insonorisation.

A lire aussi

Comment peindre les carreaux de céramique pour rénover votre salle de bains à moindre coût

Abigail Bellemaure

Comment se calcul le prix d’intervention d’un couvreur toiture professionnel ?

Alice Bélland Muller

Calculer la superficie en m2 d’un mur rectangulaire

Maeva Philippaux

À savoir sur la pulvérisation sur le béton pour vos travaux de construction

Abigail Bellemaure

Laissez un commentaire