Nos Libertés est un webmag
libre et sans contraintes,
ouvert aux participations !


Image default

A première vue, trader les options paraît difficile. Pourtant, si vous en comprenez bien les techniques de bases et le fonctionnement, vous rejetterez cette hypothèse. Par ailleurs, elles ne présentent pas trop de risques. Au contraire, elles les couvrent. Cela étant dit, investir dans ce type de placements virtuels nécessite toujours une préparation. C’est notamment cela que nous allons décortiquer ci-après.

Les options, qu’est-ce que c’est ?

Une option représente un investissement sur la valeur future d’un marché. Il négocie à la bourse. La règle fondamentale stipule que ce type de contrat donne à l’acheteur le droit d’acquérir (call) ou vendre (put) un actif financier sous-jacent à une date et un prix préalablement fixés.

En d’autres termes, l’acquéreur a le choix de vendre ou acheter le fonds lorsque l’échéance est tombée. En outre, si vous tradez les options listées, pour chaque produit acquis, vous gagnez un prime qui vous permet d’investir sur un marché avant que l’option n’expire.

Un autre motif qui incite beaucoup de gens à trader les options listées, c’est son accessibilité sur divers types de devises, d’indices, de fonds négociés en bourses, de contrats à terme, d’actions et de matières premières. Afin de choisir la meilleure option, vous devez ainsi définir d’abord vos objectifs d’investissement. De plus, vous devez inventorier et évaluer les risques, notamment ceux relatifs au rendement. Entre autres, citons la volatilité et les événements influents. Il s’avère ensuite nécessaire de construire une stratégie détaillée et de choisir les paramètres de l’option que vous allez trader.

trading

Quel type d’options trader ?

La négociation d’une option en bourse dépend de sa nature, à savoir achat ou vente. Si vous optez pour la première alternative, vous vous réjouissez du droit d’acheter les actions sous-jacentes jusqu’à la date d’expiration des options, et ce, aux prix d’exercice. En revanche, au cas où vous préféreriez la vente, vous aurez le droit de vendre l’option dans les mêmes conditions que l’acquisition.

Cependant, dans le trading des options, les transactions ne sont pas possibles tant que l’un des deux termes n’est pas là. Ainsi, si vous êtes acheteur, vous avez besoin d’un vendeur, et vice-versa. Ce qui est parfaitement logique.

Le vendeur est contraint de vendre les actions aux prix de l’exercice jusqu’à la date d’expiration. Cela est valable seulement si l’acquéreur se sert de son droit. Cet engagement est contrebalancé par une prime octroyée donc au vendeur de l’option, que ce soit « put » ou « call ». La prime se concrétise à travers le prix reçu par le vendeur.

L’acheteur est ainsi le seul qui a le droit d’exercer le contrat d’options de plus. Lorsque le cours réel des actions dépasse le prix de l’exercice de l’option, on parle d’un droit d’achat. L’acquéreur achète alors les actions à un prix moins cher que d’habitude.

Ainsi, si vous êtes acheteur, il vaut mieux que vous n’exerciez pas votre droit d’achat tant que le prix du marché reste en dessus du cours. En revanche, pour vendre les options listées, il vaut mieux les concéder à la bourse tant que le prix du marché demeure inférieur à celui de l’exercice.

A lire aussi

Calcul du taux d’évolution et de variation en ligne : voici comment faire !

Alice Bélland Muller

Étape par étape pour faire sa carte de visite professionnelle

Abigail Bellemaure

Voici comment générer des prospects hyperqualifiés avec LinkedIn

Emmy Auclaire

Le portage salarial : quel est sa tendance sur le marché ?

Alice Bélland Muller

Laissez un commentaire