Nos Libertés est un webmag
libre et sans contraintes,
ouvert aux participations !


Image default

La radiesthésie est une pratique connue et pratiquée depuis des millénaires par les Égyptiens, les Romains et les Chinois. Le mot radiesthésie a été créé en 1892 par l’abbé Bouly , représentant l’union de deux termes : radius , qui vient du latin et signifie rayonnement, et aisthesis , d’origine grecque et qui signifie sensibilité, désignant ainsi la sensibilité aux radiations.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, cette pratique est devenue populaire, étant largement utilisé pour la construction d’églises, de maisons, etc. Mais aujourd’hui, les professionnels de la radiesthésie sont les plus recherchés dans les pays européens pour surveiller les constructions et vérifier l’énergie et la qualité du sol.

Comment ça fonctionne ?

On pense que le rayonnement énergétique nocif ou bénéfique passe sur notre corps et nous affecte de la même manière que nous sommes affectés par le rayonnement du Soleil, de la Lune, de la Terre et d’autres personnes (même les pensées créent des énergies qui rayonnent à travers notre corps).

La radiesthésie fonctionne sous la forme d’une capture de l’énergie cosmique (aussi appelée Prana, Ki, Chi etc.), qui est l’énergie vitale universelle qui immerge notre planète. Celle-ci pénètre à travers le chakra de la couronne, au sommet de notre tête, et est distribué aux autres chakras de notre corps. De plus, elle est capable de capter l’énergie tellurique, qui est l’énergie qui émane du centre de la Terre, étant captée par les chakras de nos pieds.

Ces énergies sont pré-normalisées à travers les programmes et les conventions que le sourcier construit au cours de sa formation, et obtient ainsi ses réponses à travers le mouvement des instruments.

Les bâtons classiques ou autres instruments de radiesthésie font le lien entre le conscient et l’inconscient du sourcier. Ainsi, l’instrument fournit au professionnel qualifié, à travers les énergies émises, les données nécessaires pour effectuer son travail, reproduisant différents types de vérifications.

Le sourcier conventionnel observe normalement le mouvement du pendule. Si l’instrument tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, il donne une réponse affirmative, et s’il tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, c’est une réponse négative.

Mais les réponses ne se limitent pas à oui et non. D’autres mouvements, graphismes, éventails et techniques diverses permettront un vaste type d’informations pouvant être obtenues par radiesthésie, comme identifier les points et objets les plus nocifs d’une habitation, indiquant également des possibilités d’harmonisation de ces déséquilibres.

radiesthésie

Qui peut pratiquer la radiesthésie ?

N’importe qui peut faire de la radiesthésie et aucun don particulier n’est nécessaire, juste de la discipline et une pratique constante.

C’est une pratique qui demande effort, dévouement et étude, mais elle est accessible à tous les êtres humains qui s’y intéressent, car elle est basée sur le lien entre l’inconscient collectif et l’inconscient humain.

Les bienfaits de la radiesthésie

Les bienfaits de la radiesthésie sont considérables et vont au-delà de ce que notre esprit conscient peut percevoir. Ci-dessous, nous en énumérons quelques-uns :

  • Effectue des mesures d’énergie dans des environnements
  • Nettoie et aligne les chakras
  • Nettoie les environnements et équilibre les énergies
  • Trouve de l’eau et des minéraux
  • Diagnostique les maladies
  • Retrouve des personnes, des objets ou des animaux disparus
  • Indique l’endroit idéal pour l’excavation de puits ou de constructions
  • Soutient la recherche liée à la santé
  • Soutient la recherche sur la connaissance de soi et le développement personnel
  • Compatibilité entre les personnes, les projets, les lieux…

A lire aussi

Comment se débarrasser des ankylostomes

Alice Bélland Muller

Comment choisir une couche pour adultes contre l’incontinence

Maeva Philippaux

Comment utiliser le vinaigre de cidre de pomme pour le psoriasis

Abigail Bellemaure

Comment choisir un bon chirurgien LASIK, accompli et digne de confiance

Alice Bélland Muller

Laissez un commentaire